5- JOURNEE D’INFORMATION ET DE VULGARISATION SUR LES RESULTATS DE L’ETUDE MENEE PAR L’ASSOCIATION DES FEMMES EN ECONOMIE VERTE SUR L’ENTREPRENEURIAT FEMININ DANS LES DEUX COMMUNES DE BOUZAREAH ET D’ALGER CENTRE

Sous le haut patronage de Madame la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, une conférence a été organisée en date du 13 mai 2018 à l’école supérieure de la sécurité sociale par l’association des femmes en économie verte pour présenter les résultats de l’étude diagnostic sur l’entrepreneuriat féminin dans les communes d’Alger centre et de Bouzareah.

Cette étude diagnostic menée par l’AFEV s’inscrit dans le cadre du Renforcement des capacités des acteurs de l’égalité femmes-hommes et financée par le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) dans le cadre de l’Axe 1 du projet «Femmes d’avenir en Méditerranée» du Fonds de Solidarité Prioritaire et concerne l’entrepreneuriat féminin dans les communes d’Alger centre et de Bouzareah en se focalisant sur les contraintes des femmes à créer leur entreprise dans les deux communes suscitées.

L’objectif de cette étude-diagnostic vise à faire remonter la vision de la situation des femmes sur leur propre territoire à partir des expériences vécues sur le terrain et du travail mené par les institutions locales et la société civile pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

Ce projet a été réalisé par l’assocociation des femmes en économie verte (AFEV) en sa qualité de chef de file du pôle local d’acteurs de l’égalité hommes-femmes-cycle2 et ses partenaires institutionnels tel que la Chambre de commerce et d’industrie Mezghena, le CREAD, les APC de Bouzareah et d’Alger centre, et les associations œuvrant pour l’émancipation et la protection des droits de la femme (Djazairouna et femmes en communications) avec un support médiatique du journal de l’emploi, et s’est focalisé sur les contraintes et les défis des femmes à créer leur entreprise ainsi que les succès stories des femmes.

Dans une première phase, ce pôle local d’acteurs de l’égalité hommes-femmes a impulsé une action pilote de mobilisation des acteurs de son territoire autour du thème de l’entrepreneuriat féminin, qui se présentait sous forme d’activités d’échanges, de collecte de données, de consultations, de réflexion et de partage d’expériences.

Dans une seconde phase, une enquête a été élaborée avec la collaboration de tous les partenaires (les APC, la CCI l’AFEV, et une consultante du CREAD) pour établir un état des lieux de la présence de l’agent féminin dans l’espace public. Le choix des localités de la ville d’Alger et de Bouzareah pour l’enquête est que le quartier el-idrissi à Bouzareah est réputé pour être conservateur, prémisse d’activité féminine dans l’informel, Par contre pour la commune d’Alger centre, le quartier Didouche mourad est réputé pour être moderne et présente une activité importante des femmes.

Ainsi La population ciblée durant l’énquete était: -les étudiantes et des femmes n’ayant pas crée une activité : et des femmes ayant crée une activité: difficultés, attentes, solutions proposés.

3/Les résultats de l’enquête ont amené à conclure qu’il y’a une faible présence des femmes dans la vie active et ceci est du à leurs difficultés à accéder à l’emploi.

Les causes de ce faible taux de participation des femmes est du à la pression de la société et influence des stéréotypes traditionnels à l'égard des femmes entrepreneures, aussi les contraintes culturelles ne favorisent pas le développement de l'entrepreneuriat féminin. De plus les femmes entrepreneurs finissent par abandonner le projet soit par crainte de risque engendré par le projet soit par contraintes familiales de conciliation entre vie sociale et vie professionnel.

Des Recommandations ont été proposées durant cette conférence avec la participation active des représentants de l’OIT, du PNUD et des autorités locales et des représentants d’associations des deux communes.